PDF
Imprimer
Envoyer
   
    Nouvelle Directive concernant la protection auditive
 
 

La Directive européenne 2003/10/CE concernant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à l’exposition des travailleurs (aux risques dus aux agents physiques (bruit) résultant ou susceptibles de résulter d’une exposition) au bruit, et notamment le risque pour l’ouïe est entrée en vigueur le 15 février 2006.

Cette nouvelle directive réduit la limite des sons nuisibles de 5 dB et contient les exigences suivantes pour une exposition quotidienne au bruit d’une journée de travail nominale de 8 heures couvrant tous les bruits présents au travail, y compris les bruits impulsifs :

  • Lorsque l’exposition au bruit dépasse 80 dB, l’employeur met des protecteurs auditifs individuels à la disposition des travailleurs

  • Lorsque l’exposition au bruit égale ou dépasse 85 dB, les travailleurs utilisent des protecteurs auditifs individuels.

Cette nouvelle directive introduit également la notion de valeurs limites d’exposition comme suit :

  • L’exposition au bruit du travailleur ne peut en aucun cas dépasser les valeurs limites d’exposition de 87 dB. Pour l’application des valeurs limites d’exposition, la détermination de l’exposition effective du travailleur au bruit tient compte de l’atténuation assurée par les protecteurs auditifs individuels portés par le travailleur.

Les protecteurs auditifs individuels sont choisis de façon à éliminer le risque pour l’ouïe ou à le réduire le plus possible.

   
    Port d’une double protection
   
 

Le port d’une double protection auditive (serre-tête plus bouchons d’oreille) peut s’avérer nécessaire lors de l’exécution de travaux particulièrement bruyants (120 dB et plus). Des études ont mis en évidence que l’affaiblissement fourni par les appareils combinés était inférieur à la somme des affaiblissements procurés par chacun d’eux.

Ceci s’explique par le couplage mécano-acoustique qui existe entre les appareils mais aussi, plus particulièrement aux fréquences élevées, par un plafonnement dû au passage du son par conduction osseuse et qui vient, en quelque sorte, ‘court-circuiter’ la protection, aussi importante soitelle. Les affaiblissements maximaux des essais de combinaison de bouchons d’oreille et serre-tête atteignent des valeurs proches de 40 dB.

Source : INRS, ND 1789-140-90